Couv La maison d'à côté...jpg

Les éditions À l’ombre des mots poursuivent leur œuvre de mémoire en éditant un livre de Jean-Yves Séradin mettant en scène de hauts intellectuels depuis la 2nde Guerre mondiale jusqu’à la fin du siècle dernier...

Dès 1939, le grand historien Ferdinand Lot achète la villa Breiz-Izel à Trégastel sur la Côte de Granit Rose. Le prix Osiris obtenu pour l’ensemble de son œuvre lui permet cette acquisition. Il a 73 ans.

Avec son épouse Myrrha d’origine russe, médiéviste et théologienne, il projette d’y retrouver ses filles lors des longues vacances d’été : Irène et son mari Boris Vildé, linguiste et ethnologue né à Saint-Pétersbourg comme sa belle-mère, Marianne et son mari Jean-Berthold Mahn, historien, et Éveline, la cadette. La défaite de juin 1940 ne le permettra pas. La famille Lot ne peut tolérer que les principes de la République française soient piétinés par les envahisseurs nazis et les Français qui les soutiennent. Dès la fin de l’été 1940, Boris prend la direction de ce qui va devenir le Réseau du Musée de l’Homme. Éveline y participe, tapant des articles pour le journal publié par Boris et ses amis : Résistance. Jean-Berthold, après un séjour en Espagne, rejoindra les armées de la France Libre. Le 23 février 1942, Boris est fusillé avec six camarades au Mont-Valérien. Le 23 avril 1944, Jean- Berthold est tué dans une embuscade lors de la conquête alliée de l’Italie. Amoureuse d’Anatole Levitsky, ethnologue d’origine russe lui aussi, adjoint de Boris, fusillé ce 23 février 1942, Éveline sera doublement frappée. Les trois sœurs sublimeront leurs souffrances dans un intense travail intellectuel : Irène, bibliothécaire et linguiste, Marianne, historienne, et Éveline, ethnologue.

Chaque été, les trois filles du Professeur Lot venaient se ressourcer à Trégastel. L’auteur les a connues dès le milieu des années 1950. Sa maison familiale est voisine de Breiz-Izel. Dans ce livre, ses souvenirs de vacances ouvrent les portes de leurs histoires et de leurs œuvres. Invitation à saisir l’âme d’une demeure à l’aspect sévère dans un cadre magnifique, comme si elle gardait en ses murs la tristesse qui l’imbibe, le récit célèbre une famille d’intellectuels exigeants : eux aussi portaient haut une certaine idée de la France.

  • Jean-Yves Séradin, docteur en sciences de l’éducation, professeur de français en collège pendant 40 ans, formateur d’enseignants, a publié en 2013, Renouveler l’éducation (coauteur), en 2014, Lier pédagogie et sociologie. Aider l’élève à s’aventurer culturellement (coauteur), en 2016, Penser avec Michel de Certeau. Une pédagogie du quotidien (auteur), les trois titres chez Chronique sociale, en 2016, Les sept fils du piqueur de pierres ou l’histoire du soldat Rolland Lissillour. 1er août-1ernovembre 1914 (coauteur) chez A l’ombre des mots.

Bon de souscription
La maison d'à côté ou les 3 filles du Professeur Lot
20 € au lieu de 22 € / Frais de port gratuit
Je joins mon chèque à l’ordre de :
À l’ombre des mots
26, rue Désiré Le Bonniec - 22 200 PABU

Merci pour votre SOUSCRIPTION !

Notre catalogue

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom
press to zoom